Arthur 1/7

Quelques personnes pitinent le mlange sur la bche.

5 mai 2005


Prparation du pis :

2 seaux de terre
1 seau de sable
1 seau de copeaux
une poigne de paille.


On "palaxe" (malaxer avec les pieds), puis on fait rouler la bche pour retourner le mlange.

Arthur 2/7

Le four sche sous une tonnelle.

Arthur, fini et dcor, sche tranquillement pendant 1 mois

Arthur 3/7

Le four est cuit.

Pendant le schage, le couvercle s'est partag en une moiti et 2 quarts.
C'est une chance car il aurait t trop lourd en entier.


Pour la cuisson du four, on fait du feu l'interieur trs doucement pendant de longues heures.
Ensuite, on augmente le feu jusqu' atteindre 900 C environ.


Arthur, une fois cuit.

Arthur 4/7

Aprs 2 ans de service ...


Le couvercle est partiellement croul, l'alandier aussi ...

Arthur 5/7

Les rails de chemins de fer qui servaient  poser les plaques d'enfournement se sont courbs au fil des cuissons.

Les rails de chemins de fer qui servaient poser les plaques d'enfournement n'en peuvent plus.

Arthur 6/7

Nous dmontons ce qui reste encore debout sans difficults : les colombins taient mal colls la construction.
Le feu, le gel, et la viellerie ont fait des fissures de toutes parts.

Arthur 7/7

Le terrain o tait Arthur est de nouveau presque plat.




Remerciements

Ceux qui m'ont fait découvrir ce type de four, ceux qui m'ont aidé à la conception, à la fabrication, durant le séchage, lors de la cuisson de Balthazar, ceux qui m'ont aidé et qui m'aident encore lors des cuissons avec Balthazar (récolte des feuilles, transport du bois, récolte de l'huile, émaillages, fournées, enfumages, vaisselles), ceux qui m'aident par leurs observations et réflexions pour mieux comprendre le fontionnement de ce four, mieux l'utiliser, l'améliorer.

Sur internet, je ne veux pas citer de noms, vous vous reconnaissez, vous êtes plus de 35, merci à toutes et à tous.











Remonter à la 1re photo


site écrit par Johannès,
optimisé pour Mozilla Firefox avec un écran 1024x768